top of page

DÉPISTAGE DU CANCER DU SEIN 

Pourquoi se faire dépister ?

Le dépistage à quoi ça sert ?

Il s’adresse aux femmes de 50 à 74 ans sans autre facteur de risque que leur âge.

Ce diagnostic anticipé évitera un traitement lourd et permettra une guérison plus certaine et plus rapide.

Le dépistage du cancer du sein permet la détection médicale anticipée des lésions précancéreuses ou cancéreuses au stade le plus précoce possible et avant l’arrivée des premiers symptômes, c’est d’être vivante 5 ans après.
Détecté à un stade précoce, le cancer du sein peut être guéri dans 9 cas sur 10.

Quel dépistage, pour quelles femmes ?

Dès 50 ans, la mammographie de dépistage
c’est tous les 2 ans pour les femmes de 50 à 74 ans.

Le risque de développer un cancer du sein augmente avec l’âge. En effet, 80% des cancers surviennent après 50 ans. En l’absence d’autres facteurs de risque (lien contenu facteurs de risques), on parle d’un niveau de risque « moyen ».

Certaines femmes ayant des antécédents médicaux personnels ou familiaux, ou certaines prédispositions génétiques, présentent un risque aggravé, dit « élevé » ou « très élevé », d’être atteintes de ce cancer. 

Chaque situation est unique. C’est pourquoi, votre médecin, généraliste ou gynécologue, détermine les modalités de dépistage ou de suivi les mieux adaptées à votre cas.

Les différentes techniques de dépistage

Il existe plusieurs techniques de dépistage pour favoriser une détection précoce de ce cancer :

L’examen clinique – La palpation :

En plus de l’autopalpation régulière, n’hésitez pas si vous avez un doute de demander à votre médecin traitant ou votre gynécologue d’examiner votre poitrine. Un examen clinique des seins (palpation) est recommandé tous les ans dès l’âge de 25 ans. Cet examen rapide et indolore permet de détecter une éventuelle anomalie. Il peut être réalisé par un généraliste, un gynécologue ou une sage-femme. La palpation des seins apportera des indications essentielles aux professionnels de santé. S’ils percevaient une anomalie, ou si différents signes de votre état de santé les y incitaient, ils vous prescriront des examens complémentaires : mammographie et/ou échographie.

La mammographie de dépistage :

La mammographie de dépistage c’est tous les 2 ans, pour les femmes de 50 à 74 ans Le dépistage du cancer du sein par mammographie (renvoi contenu la mammographie) est considéré à ce jour comme le seul moyen efficace de réduire le nombre de décès dus au cancer du sein. Un cancer du sein peut rester longtemps sans symptômes. Il faut en moyenne une dizaine d’années entre l’apparition des premières cellules cancéreuses et la formation en une tumeur du sein palpable. Seule la radiographie des seins permet de déceler un cancer à un stade précoce. Une mammographie pratiquée tous les deux ans, permet de réduire de l’ordre de 30% la mortalité liée au cancer du sein.

L’échographie

L’échographie mammaire utilise des ultrasons pour produire des images de l’intérieur du sein. Elle est indolore. L’échographie mammaire est pratiquée par un radiologue. Aucune préparation n’est nécessaire. Une échographie mammaire est souvent réalisée en complément d’une mammographie. Elle est utile pour voir la nature liquide ou solide des nodules palpés ou découverts sur la mammographie.

Les facteurs de risque

Plus de 99% des cancers du sein touchent les femmes.
40% des cancers pourraient être évités

Le cancer du sein est une maladie multifactorielle. Cela signifie que plusieurs facteurs influent sur le risque de sa survenue. On parle de facteurs de risque.

Les 4 principaux facteurs de risque de cancer du sein sont dits internes, non modifiables :

  • L’âge : près de 80% des cancers du sein se développent après 50 ans.

  • Les antécédents personnels de maladie, par exemple cancer du sein, de l’ovaire et/ou de l’endomètre. Il est donc très important de continuer de vous faire surveiller. 

  • Les antécédents familiaux de cancers (sein, ovaire, …)  

Des facteurs de risque dits externes, modifiables, ont également été identifiés. Ils sont liés à certains comportements individuels qui peuvent donc être changés : 

  • Certains traitements hormonaux de la ménopause 

  • La consommation de tabac 

  • La consommation d’alcool 

  •  Le surpoids 

  • Peu ou pas d’activité physique

Principaux facteurs de risque modifiables qui favorisent le développement d’un cancer, toutes localisations confondues :
(source e-cancer.fr)

principaux-facteurs-de-risque-768x443.jpg

Pour plus d’information sur les facteurs de risque du cancer du sein,

rendez-vous sur le site de l’Institut National du cancer.

bottom of page